Clovis Hugues

Pour du pain1

date de rédaction : 30/11/-1
mise en ligne : 29/09/2009
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail


Si les vertus avaient des grades
Dans l’étiquette des salons,
Cet homme né pour les parades
Serait couvert de galons.


Le dimanche, il entend deux messes;
Il jeune, aisément il s’aigrit;
Et l’on voit ses lèvres épaisses
Baiser les pieds de Jésus-Christ.


Or, comme en fouillant les problèmes
Des nouvelles sociétés,
Je lui parlais des enfants blêmes,
Mal vêtus et mal habillés;


Comme je lui montrais la honte,
Hélas ! croissant ou décroissant
Selon que le mercure monte
Dans le thermomètre ou descend:


Songeant, comme l’on songe aux roses,
À la pauvreté qui s’accroît,
Aux prostitutions écloses
Sous l’horrible baiser du froid,


L’œil chargé d’impudiques flammes,
Il me dit d’un ton doux et lent :
- Cet hiver, nous aurons dix femmes
Pour quelques morceaux de pain blanc.


Prison de Tours
Juillet 1878

Retour en haut de page
Notes de bas de page
1 In : Clovis Hughes, Les évocations. Poésies. G. Charpentier et Cie, éditeurs. 1885. p. 86-87.


Retour en haut de page