Dr Madeleine Pelletier

Patriotisme et féminisme

La Suffragiste
Juillet 1913

date de rédaction : 01/07/1913
date de publication : Juillet 1913
mise en ligne : 03/09/2006
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

Le capitaine Maire, père de nombreux enfants qu’il n’a eu que la peine de faire à sa femme, présidait un Congrès de femmes patriotes.

Les dames de l’assistance lui demandèrent ses lumières sur la façon dont les femmes doivent saluer le drapeau. Les hommes, en effet, saluent le drapeau en ôtant leur chapeau, mais comment doivent faire les femmes ? Le signe de croix évidemment ne pourrait convenir, faudrait-il mettre la main sur son cœur, agiter son mouchoir ?

Le capitaine Maire leur répondit que la meilleure façon pour les femmes de saluer le drapeau, c’était de faire beaucoup d’enfants mâles.

Pour ce Monsieur, la femme évidemment n’est qu’une machine à fabriquer l’homme et il ne l’envoie pas dire à celles qui ont la simplicité de le prendre pour leader.

Des femmes saluer le drapeau, est-ce Dieu possible ? Mais le drapeau en serait déshonoré ! La femme n’est-elle pas l’être impur ?

Si vous aviez un peu de dignité, Mesdames, vous enverriez le patriotisme au diable et garderiez l’activité, dont vous avez déjà si peu, pour le seul parti qui soit vraiment le vôtre : le féminisme.


Retour en haut de page