Marie-Victoire Louis

Présentation :
Séminaire " Pour une critique sexuée du droit"

Maison des Sciences de l'Homme 1998-2000

date de rédaction : 01/02/2000
date de publication : 01/02/2000
mise en ligne : 03/09/2006 (texte déjà présent sur la version précédente du site)
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

* 6 octobre. Marie-Victoire Louis, Présentation du séminaire. Aux sources de la subordination politique des femmes : pour une analyse féministe du code civil.

* 3 novembre. Florence Rochefort (Historienne), XIX ème siècle : L’apport du féminisme à la pensée du droit.

* 8 décembre. Michelle Perrot (Historienne), Les femmes, enjeu du droit.

* Odile Dhavernas (Avocate), Droits des femmes, pouvoirs des hommes : 20 ans après...

* 2 février. Marie-France Casalis (Ancienne présidente du MFPF. Mouvement français pour le Planning Familial), Un itinéraire féministe : la question des violences masculines à l’encontre des femmes.  

* 9 mars. Serge Portelli. (Doyen des juges d’instruction de Créteil), Les droits de la défense contre les droits de victimes ?

* 27 mars. Marie Cécile Moreau (juriste), Analyse critique des débats juridiques actuels concernant la parité.

* 6 avril : Madame Bernard Requin, (Vice présidente de l’INAVEM. Premier substitut. Responsable de la 8e section. Crimes et délits flagrants) : Quelle réponse pénale aux’ violences conjugales’? 

* 4 mai: : Éric Fassin. (Sociologue. École Normale Supérieure), Homosexualité, mariage, féminisme. Réflexions franco-américaines.  

* 1er juin : Fatma Oussedik (Sociologue), Le code de la famille algérien. Histoire et enjeux. 

* 6 juillet : Marie-Victoire Louis, Pour une critique féministe du concept des droits de l’homme.

Le séminaire a été conçu en deux temps.
Le premier a lieu une fois par mois.
Le second, plus spécifiquement consacré à la situation française a eu lieu à l’Assemblée Nationale, salle Colbert.  

* 5 Octobre. Marie-Victoire Louis, Présentation du séminaire.
Catherine Le Magueresse (Juriste, Présidente de l’AVFT), Le délit de harcèlement sexuel : une légalisation du droit de harceler ? Analyse critique de la loi française et de la jurisprudence.

* 9 Novembre. Marie-Cécile Moreau (Juriste), Le traité d’Amsterdam est-il féministe ?

* 7 Décembre. Le féminisme est-il soluble dans l’antihomophobie ? Débat autour du texte : « Pour une égalité sexuelle », Le Monde. 26 juin 1999.

* 4 Janvier. Bernard Lempert (Psychothérapeute), La parole des victimes à l’épreuve de la procédure judiciaire

* 1er Février. Flora Leroy-Forgeot (Juriste, Université Paris II), Homophobie et phallocratie : une analyse critique du droit

* 7 Mars. Jean Vogel (Faculté des Sciences politiques de l’U.L.B. Belgique), Le statut des femmes dans l’approche philosophique des droits de l’homme chez Kant et Fichte

* 18 Avril. Driss El Yazami (Fédération Internationale des Ligues des droits de l’homme. FIDH), Violences’ privées’,, violences étatiques: pour une critique du rapport du gouvernement algérien au CEDAW - Comité sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, ONU.

* 2 Mai. Marie-Victoire Louis, Pour une critique du rapport du gouvernement français au CEDAW

* 6 Juin. Marie-Victoire Louis, Pourquoi peut-on dire, sans crainte d’être démentie, que l’Union Européenne a construit une Europe proxénète ?

* Jeudi après-midi 24 février : 14 H - 18 heures

- Jeanne Fagnani (Sociologue, CNRS), Les ambiguïtés de la politique familiale

- Michel Miné (Juriste, Université de Cergy Pontoise), La loi sur les 35 heures est-elle sexiste ?

- Danièle Gaudry (MFPF), Propositions de réformes juridiques en matière de contraception et d’IVG

* Vendredi matin 25 février : 9 H 30 - 13 H.

- Suzy Rojtman (Collectif féministe contre le viol) et Clémentine Autin (Mixcité), La loirelative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu’à la prévention des mineurs’: pour une analyse critique féministe

- Collectif féministe contre le viol, La défense des droits des victimes confrontées aux processus judiciaires

* Vendredi après-midi 25 février : 14 H. 30 - 18 H.

- Viviane Monnier (Fédération Nationale Solidarité Femmes), Violences conjugales : état critique de la législation et de son application

- AVFT (Association Européenne contre les violences faites aux femmes au travail), Le projet de loi renforçant la protection de la présomption d’innocence et les droits des victimes : pour une analyse critique féministe

* Samedi Matin 26 février : 9 H - 13 H.

- Agnès Roukhline (Centre d’études et de recherches féministes. CERF), Pour une réforme législative concernant les noms, appellations et désignations des femmes

- Claudie Lesselier (Réseau pour l’autonomie juridique des femmes immigrées et réfugiées). RAJFIR Les lois sur ‘l’entrée et le séjour des étrangers en France  : pour une analyse critique féministe

- Marie-Victoire Louis, Pour une loi antisexiste et antihomophobe.


Retour en haut de page