lettres politiques
 Marie-Victoire Louis

Lettre à Madame Schutz Samson - Cabiria

date de rédaction : 03/06/2000
mise en ligne : 03/09/2006 (texte déjà présent sur la version précédente du site)
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

Paris, le 3 juin 2000

Madame Schutz Samson
Cabiria
4, rue Désirée. BP 1145
69203 Lyon cedex 01

Madame,

J’ai bien reçu les trois documents publiés et/ou diffusés par votre association :

- Se battre pour la santé. Service de proximité et de santé pour les travailleurs de sexe en Europe. Réseau européen pour la prévention du virus VIH/MST dans la prostitution ;

- Cabiria. Action de santé communautaire. Rapport d’activité 1999 ;

- Prostitution et santé communautaire. Essai critique sur la parité. Sous la direction de Daniel Welzer-Lang et Martine Schutz Samson.

Je vous remercie de leur envoi.

Cependant, à leur lecture à laquelle je n’avais pas procédé lors de mon appel téléphonique – j’ai décidé de retirer le principe de l’accord que je vous avais donné pour discuter. Comme vous me l’aviez proposé.

Ce que j’ai en effet pu lire dans vos textes est en effet si grave et m’a si profondément choquée que je considère, pour ma part, qu’il n’existe pas de base commune de discussion.

Quatre exemples, parmi tant d’autres, tirés du premier texte ci-dessus cité.

* Concernant " les femmes originaires d’Asie, d’Amérique latine, d’Afrique et d’Europe de l’Est venant travailler sur le marché de la prostitution en Europe de l’Ouest, du Nord et du Sud…l’éducation par les pairs implique un rôle didactique. Un groupe de travailleurs sexuels sélectionnés est invité à suivre une formation spécifique visant à leur enseigner toutes les compétences qui leur permettront d’agir comme des éducateurs qualifiés au sein de leur propre communauté ". (p.31)

* " Les travailleurs sexuels sont impliqués dans la production de matériel d’information dans le but de…améliorer le processus d’apprentissage puisqu’il est fait pour et avec les personnes prostituées migrantes ". (p.49)

* " Dans le travail de terrain, une investigation des activités des éventuels proxénètes devrait être effectués. Le contact avec une personne prostituée peut parfois n’être possible que par l’intermédiaire de son proxénète, avec lequel il est alors conseillé d’avoir des relations (amicales). (p. 50)

* " Le personnel concerné par les travailleurs sexuels est souvent en contact avec des personnes impliquées dans des activités illégales. Il doit par conséquent accepter de ne pas livrer à la police ou aux autorités tout délit dont il pourra avoir connaissance, sauf dans les cas extrêmes, à savoir en cas de meurtres d’enfants ou d’exploitation sexuelle d’enfants ". (p.60)

Outre le jugement éthique et politique que l’on est en droit de porter concernant ces assertions, la question de la conformité à la loi française de ces textes est posée.

Veuillez agréer, Madame, l’expression de mes regrets. Et de mon désaccord.

Marie-Victoire Louis

Copie à : Prostitution et Société


Retour en haut de page