lettres politiques
 Marie-Victoire Louis

Lettre à Bertrand Badie - Presses de Sciences-Po

date de rédaction : 24/01/2000
mise en ligne : 03/09/2006 (texte déjà présent sur la version précédente du site)
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

Paris, le 24 janvier 2000

Monsieur Bertrand Badie
Directeur des presses de Sciences-Po
44 rue du Four
Paris 75006

Par fax et par lettre
01 45 48 04 41

Monsieur le Directeur,

Ancienne élève de Sciences po, je reçois, ce jour, une invitation à un débat qui doit avoir lieu le 7 février, rue Saint Guillaume, intitulé : « Le métier d’historien au 21 ème siècle. »

Six intervenants, pas une femme, pas une historienne féministe, pas une seule interrogation sur la division sexuelle du travail et du pouvoir dans l’histoire.

J’ouvre le catalogue de votre « nouvelle collection » Références/Facettes, jointe à cette invitation - dont le projet s’intitule:« Pour voir la biographie autrement », - je vois des hommes, des hommes. Je ne vois que des hommes.

Comment ne vous rendez-vous pas compte qu’au moment où la société parle tant de parité - sans la mettre en oeuvre - vous vous décrédibilisez?
Et, ce qui est plus grave, vous décrédibilisez « l’histoire » - sans évoquer la « science » politique - au nom de laquelle les intervenants que vous avez choisi d’inviter vont parler.

Votre conservatisme contribue à perpétuer la domination masculine. C’est votre choix.
Ne me demandez pas de le cautionner.  

Je ne me rendrai pas à votre débat.
Je n’achèterai pas vos livres.

Avec mes regrets,

Marie-Victoire Louis
C.N.R.S.


Retour en haut de page