lettres politiques
 Marie-Victoire Louis

Lettre à Jean Daniel

date de rédaction : 06/10/1997
mise en ligne : 03/09/2006 (texte déjà présent sur la version précédente du site)
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

Paris, le 6 octobre 1997.

Monsieur Jean Daniel
Directeur du Nouvel Observateur
I0 place de la Bourse
Paris 75002
Fax: 01 44 88 34 28

Monsieur Jérôme Clément
Directeur d’Arte et de la Cinquième
c/o Arte
2 A rue Fonderie
67 000 Strasbourg
Fax: 03 88 14 20 00  
Par télécopie et par lettre

Messieurs,

Je prends connaissance du colloque que les deux organes de presse que vous dirigez organisent à la  Sorbonne le 9 octobre intitulé: «  A quoi servent les hommes politiques ? »  autour de deux questions: «  Les raisons d’un discrédit » et « Les facteurs de renouveau ».

J’ai constaté avec un certain intérêt que 22 hommes vont traiter de cette importante question et que vous n’aviez cru bon solliciter l’avis d’aucune femme.

Il y a donc peu de risques que l’une des réponses soit: « A maintenir la domination masculine » et tous les avantages qu’elles procurent aux hommes dont vous défendez si efficacement les intérêts.    

Cependant je tenais à vous remercier de votre initiative.

En effet, si le signe le plus manifeste de la disparition des systèmes est que les dominants considèrent leurs privilèges comme suffisamment « acquis » au point de ne même plus faire semblant de les cacher - ou, pour les plus intelligents, de faire croire qu’ils veulent les transformer - alors, votre colloque nous ouvre un certain d’espoir.  

Veuillez agréer, messieurs, mes respects.  

Marie-Victoire Louis.

Sociologue au CNRS.

Copie à Daniel Leconte. Arte. Fax: 01 44 14 77 00.


Retour en haut de page