Domination masculine. Patriarcat
 Marie-Victoire Louis

"Sciences" sociales

Extrait de l'Abécédaire féministe

date de rédaction : 22/04/2017
date de publication : 22 avril 2017
mise en ligne : 22/04/2017
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

Extrait de l’Abécédaire féministe

À la recherche du patriarcat…

L’abécédaire féministe, profondément revu, comporte dorénavant 3908 items et 23 rubriques : I. «Culture» (167) ; II. Droit (87) ; III. Êtres humains (130) ; IV. Êtres humains. Corps (49) ; V. Êtres humains. Enfants (41) ; VI. Êtres humains. Femme-s (746) ; VII. Êtres humains. Homme-s (312) ; VIII. Êtres humains. Relations entre êtres humain-es (164) ; IX. Famille (166) ; X. Féminisme-s. Féministe-s (185) ; XI. Justice (192) ; XII. Langage (125) ; XIII. Patriarcat (176) ; XIV. Penser (302) ; XV. Politique (419) ; XVI. Pornographie (49) ; XVII. Proxénétisme (155) ; XVIII. «Sciences» sociales (73) ; XIX. «Sciences» Sociales (Démographie) (23) ; XX. «Sciences» sociales (Économie) (79) ; XXI. «Sciences» sociales (Histoire) (52) ; XXII. Sexe-s [Sexualité, Sexisme] (59) ; XXIII. Violences (157)… et continuera d’évoluer.

22 avril 2017

XVIII. «Sciences» sociales (Et / ou Humaines)

En noir : Items’ nouveaux’ (et modifiés)

I. «Sciences» Sociales (Et / ou humaines) : «Sciences» sociales (et / ou humaines) (1,2,3,4,5,6) ; CNRS ; Miller (Alice) ; Présomption ; Recherches sur contrat ; Recherches sur contrat. Europe ; Quantification (12) ;

II. Ethnologie. Anthropologie : «Sciences» sociales. France. XXème et XXIème siècle (Anthropologie) (2) ;

III. Philosophie : Philosophie (1,2,3) ; Philosophie (Birnbaum Jean) ; Philosophie (Castoriadis Cornelius) (1,2,3,4) ; Philosophie (Conche Marcel) ; Philosophie (Gavi Philippe) ; Philosophie (Einthoven Raphaël) ; Philosophie (Hegel) ; Philosophie (Lefort Claude) ; Philosophie (Rochefort Christiane) ; Philosophie (Rolin Gabrielle) ; Philosophie (Serre Michel) ; Philosophie (Stein Édith) (17) ;

IV. Psychanalyse : Psychanalyse (1,2,3) ; Psychanalyse (Cardinal Marie) ; Psychanalyse (Castoriadis Cornelius) ; Psychanalyse (Critique) ; Psychanalyse (Dolto Françoise) ; Psychanalyse («Fantasmes») ; Psychanalyse (Freud Sigmund) ; Psychanalyse (Freud Sigmund. Fils) ; Psychanalyse (Freud Sigmund. Père) ; Psychanalyse (Inconscient) (1,2) ; Psychanalyse (Inconscient collectif. Femmes) ; Psychanalyse (Jung Carl Gustav) ; Psychanalyse (Kraus Karl) ; Psychanalyse (Lacan Jacques) (1,2,3) ; Psychanalyse (Prévert Jacques) ; Psychanalyse (Psychanalyste) ; Psychanalyse (Psychiatrie) ; Psychanalyse (Reich Wilhelm) Psychanalyse (Stern Anne-Lise) ; Psychanalyse («Transfert») (25) ;

V. Sociologie : Sociologie (1,2,3,4,5,6,7,8,9) ; Sociologie (Aron Raymond) ; Sociologie (Comte Auguste) (1,2) ; Sociologie (Mauss Marcel) ; Sociologie («Nous») (14) ;

VI. Démographie
http://www.marievictoirelouis.net/document.php?id=1220&mode=last ;

VII. Économie
Économie http://www.marievictoirelouis.net/document.php?id=1220&mode=last ;

VIII. Histoire : http://www.marievictoirelouis.net/document.php?id=1216&mode=last ;

22 avril 2017 : 73 Items

I. «Sciences» Sociales (Et / ou humaines) :

«Sciences» sociales (Et / ou humaines) (1) : Ne sont pas des «sciences »,à moins de considérer - pour emprunter les termes de Claude Bernard [1813-1878] - que les sciences ne sont que des «fragments de vérité». Ce qui est déjà beaucoup… [La citation exacte étant : «Le savant monte toujours en cherchant la vérité, et s’il ne le trouve jamais tout entière, il en découvre néanmoins des fragments très importants, et ce sont précisément ces fragments de la vérité générale qui constituent la science.»] 1
* Ajout. 8 juin 2015. En sus, pour dissuader de l’emploi même de l’expression de «vérité scientifique» : avoir en tête l’emploi fait pendant plus d’un siècle de l’expression de «socialisme scientifique» ; lire la liste des professions qualifiées de «scientifiques» (Wikipédia) ; penser aux critères de sélection dans la recherche et à l’Université ; connaître les modes de financements des projets ; s’interroger sur les logiques marchandes des publications ; s’inquiéter des critères de fonctionnalité en matière d’accès aux médias… (Cf. Penser. Vérité)

«Sciences» sociales (Et / ou humaines) (2) : David Cooper [1931-1986], auteur de : «De nombreuses ‘autorités’ parmi les chercheurs en sciences humaines semblent victimes d’un besoin obsessionnel de réduire la réalité des transactions entre personnes à des abstractions globales qui cachent plus qu’elles ne dévoilent.» 2 Si juste, mais pas uniquement pour les «transactions»…

«Sciences» sociales (Et / ou humaines) (3) : Les sciences sociales (et /ou humaines), la sociologie au premier chef, m’apparaissent si souvent si déliées du monde que je ne peux plus, sauf exceptions, les lire qu’en fonction de leurs précautions, leurs confusions, leurs incohérences, leurs refoulements, leurs justifications, leurs digressions… Quant à la fonction politique qu’elles jouent, je n’ai qu’à me souvenir des précautions prises pour qu’aucune recherche institutionnelle ne soit, politiquement, ne serait-ce que dérangeante. La politique d’une recherche sur contrats les a, en sus, structurellement liés aux lois du marché.

«Sciences» sociales (Et / ou humaines) (4) : L’idée même de «discipline» spécifiques que les injonctions institutionnelles à l’interdisciplinarité n’ont pas détruit est une négation de l’idée même de pensée. Pourquoi ? Parce qu’en enfermant a priori la pensée du monde dans un cadre institutionnellement limité, circonscrit, elle en bloque nécessairement le développement. Il faudrait pouvoir remplacer les disciplines par la présentation des systèmes de pensées, d’analyses, d’interprétations qui seraient critiqués, chacun pour leur part, et comparés entre eux. Mais, pour cela, ceux /celles chargé-es de construire, de présenter ces systèmes, ces ensembles devraient nécessairement situer, clairement, ses propres engagements en la matière. En effet, comment en effet croire à la validité d’un raisonnement si celui / celle qui, après l’avoir réfléchi, pensé, construit, n’est pas à même de présenter et son extériorité et sa proximité par rapport à lui.
Vaste projet…

«Sciences» sociales (Et / ou humaines) (5) : Chaque «sciences» sociales et /ou humaine, prise en elle-même, me paraît être un décor de pièce de théâtre sur et dans la scène du monde.

«Sciences» sociales (Et / ou humaines) (6) : Si l’on retirait des publications en «sciences» sociales et ou humaines tout ce qui relève, ou a relevé, de la valeur accordée en son temps à leur-es auteur-es, qu’en resterait-il, ou plus précisément que resterait-il de la validité accordée en leur temps à leurs méthodes, leurs résultats, leur travail ? : beaucoup d’arguments d’autorité qui, nécessairement, perdent avec le temps de leur pertinence.

«Sciences» Sociales (Et / ou humaines) France. CNRS : Quelques critiques :
- La logique dominante de la quantification des recherches qui pousse à écrire, à publier, à dire [presque] n’importe quoi, n’importe où, avec n’importe qui, et donc à se répéter, ce qui contribue à la délégitimation déjà fort avancée des ‘intellectuel-les’ et des ‘expert-es’ (plus spécifiquement en sciences dites sociales).
- L’arbitraire des catégories de partage et d’intitulés des commissions CNRS, leur composition, les solidarités entre mandarins, le rôle on ne peut moins clair des syndicats, le poids de la peoplisation.
- Le ‘concept’ de jugement par ses pair-es qui, en sus d’interdire toute originalité et de bloquer toute spécificité novatrice, a fortiori toute pensée révolutionnaire, permet (par exemple) à n’importe-quel-sociologue-de-n’importe-quoi de juger «non scientifique» une pensée féministe dont il ignore tout.
- La logique du classement des ‘productions’ au sein de «commissions» et dans le cadre des catégories construites et figée selon des critères qui ont peu à voir avec les pensées critiques novatrices, et en fonction de normes qui interdisent toute vision un tant soit peu élargie.
- En sus du fait que quasiment nul-le ne lit - c’est tout simplement impossible - aucun des ‘rapports d’activité’ envoyés au CNRS, la seule question qui n’est pas posée au CNRS (and Co, Université comprise) est la suivante : ‘Sur quels fondements peut-on juger une recherche ?’ Faute de pouvoir y répondre, on impose des normes (notamment quantitatives) absurdes dont la fonction essentielle est de la masquer. L’utilitarisme, pas même défini, à très courte vue, est le seul gagnant. Fonctionnel, efficace pour les pensées dominantes.

«Sciences» sociales (Et / ou humaines) Miller Alice : Alice Miller [1923-2010], auteure, en 1990, de : «‘C’est ma vie que vous racontez dans ce livre [Le drame de l’enfant doué], d’où la connaissiez-vous?’ m’a t-on souvent demandé. D’où je la connaissais ? Je n’ai plus de difficulté à répondre à cette question. Aujourd’hui, je le sais : ce ne sont pas les livres, ni mes maîtres, ni mes études de philosophie ou ma formation de psychanalyste qui m’ont apporté ce savoir. Au contraire : leur conceptualisation mystificatrice, leur refus de regarder la réalité en face ne m’ont empêchée que trop longtemps de comprendre la vérité. C’est curieusement l’enfant jadis condamné au mutisme, l’enfant maltraité, exploité et fossilisé en moi et lui seul qui a fini par trouver ses sentiments, et par là même son langage, et m’a raconté douloureusement son histoire […] et beaucoup d’autres que moi y ont vu leur propre histoire comme un miroir.» 3
- Un bouleversement auprès duquel une «rupture épistémologique» pèse peu…

«Sciences» Sociales (Et / ou humaines) Présomption) : Jean Luc Godard, auteur de, à la sortie de La chinoise [1967] : «Si je n’aime pas tellement Foucault [1926-1984], c’est parce qu’il nous dit : ‘À telle époque, les gens pensaient ceci ou cela et, puis, à partir de cela, on a pensé que…‘. Moi je veux bien, mais est-ce qu’on peut en être si sûr ? C’est justement pour cela que nous tentons de faire des films, pour que les Foucault futurs ne puissent affirmer de telles choses, avec autant de présomption.» 4
- Ne concerne pas que Godard, que Foucault, ni que le cinéma…

«Sciences» Sociales (Et / ou humaines) Recherches sur contrat) : Les recherches sur contrat pour un-e chercheur-e équivalent à un travail de commande pour un-e artiste : sauf exceptions, ils / elles ne maitrisent ni le sujet, ni la problématique, ni la méthode, ni les conditions de publication, ni les conclusions pouvant en être tirées. Elles sont même souvent réécrites, le chercheur / la chercheuse se trouvant dès lors en situation d’avoir simplement été des pourvoyeurs / euses d’informations…

«Sciences» Sociales (Et / ou humaines) Recherches sur contrat. Europe) : En sus, concernant les recherches «européennes» - celles passant sous les fourches caudines des institutionnel-les de l’Union européenne qui lancent leurs appels d’offres - contraignent ceux et celles qui y répondent, à chercher, à trouver, d’autres partenaires, dans d’autres pays, que, le plus souvent, ile/elles ne connaissent que peu, ou pas du tout. Au final, au terme nécessairement de tant et tant de concessions, d’ajustements, de refoulements de questions risquant de faire ‘capoter’ le projet, d’emplois de termes, de concepts au mieux ambigus sinon opposés, il ne reste souvent plus que de la bouillie pour les chats. Et ce, dans la quasi totalité des cas, pour justifier des politiques, en règle générale, préalablement décidées. Je me souviens notamment lorsque l’Union Européenne avait décidé, en liaison avec les stratégies politiques menées pendant des années par la Hollande, de ses offensives libérales proxénètes, il suffisait que le terme même de prostitution - et non pas même d’abolition - soit inscrit dans en réponse à un projet pour qu’il aille directement à la poubelle. Et ce, en l’absence de toute politique nationale en la matière. (Cf. Proxénétisme)

«Sciences» Sociales (Et / ou humaines) Quantification) : Toute quantification, toute classification même, nie ipso facto, nécessairement, les réalité humaines, sociales, politiques qui seules peuvent permettre de, partiellement, les comprendre et contribue à retarder toute recherche qui souhaiterait en approcher les complexités, les contradictions, les processus de reproduction…

II. Ethnologie, Anthropologie :

«Sciences» sociales. (Ethnologie) : Que l’on cherche - et trouve ! - dans l’interprétation (toute personnelle) d’un-e ethnologue sinon la clé, ou du moins une clé, pour penser le monde contemporain m’a toujours paru le comble de l’aberration.
Certes, les ethnologues qui nous proposent leur vision de mondes - qui nous sont inconnus - et à ce titre, ils/elles peuvent contribuer à penser autrement le monde contemporain, mais la dite vision ne peut «offrir des solutions», 5 sauf à notamment s’interdire - faute de sociétés féministes [que tant s’acharnent à confondre avec les sociétés matriarcales et/ou matrilinéaires] toute pensée féministe.
- Le patriarcat ne peut donc être que conforté par les ethnologues. Et ni Claude Lévi-Strauss, ni Maurice Godelier, ni Marc Abélès, ni Paul Jorion, ni Bruno Latour, ni le Bulletin du Mauss 6 [dont je ne réduis pas les apports à un statut d’anthropologue, que plusieurs ont critiqué, s’en sont séparés et dont la pensée, beaucoup plus large, n’est pas réductible à cet enfermement catégoriel universitaire] ne me contrediront…
- Si Françoise Héritier peut et doit être légitimement être invoquée pour invalider cette assertion, je me pose une question qui nous concerne tous et toutes car elle pose la question essentielle des liens entre les chercheurs/euses et nos engagements politiques, citoyens : est-ce par ce qu’elle est anthropologue qu’elle nous propose ses analyses concernant la différence des sexes, sur ‘la valeur différentielle des sexes’, ou parce qu’elle-même porte son propre regard sur notre société ?
Un exemple : est ce en tant qu’ethnologue qu’elle prend position concernant son refus de la pénalisation des «clients» [«La punition du client n’est pas envisageable comme moyen éducatif tant que rien n’est fait pour faire comprendre aux intéressés qu’user, contre argent, du corps de quelqu’un est un abus de pouvoir.»] 7 ? Question banale, certes, mais…
- Je précise enfin que si je me permets d’écrire ceci, c’est par ce que, me concernant, j’ai fait état, fait valoir pendant des années mon statut de sociologue [du CNRS] (exigé par ledit statut par ailleurs) pour valider mes analyses féministes qui n’avaient sinon rien, du moins pas grand chose à y voir.
- In fine, mon insuffisante culture anthropologique risque fort d’invalider cette critique ; je la maintiens cependant pour sa part de vérité.
* Ajout. 24 décembre 2014. Pour rappel : cet abécédaire a pour projet d’interroger les ethnologues [mais aussi les sociologues, les historien-nes, les philosophes…], y compris donc celles qui s’affirment féministes, moi-même donc, nécessairement incluse.
* Ajout. 19 juin 2015. Un décentrement du regard par l’éloignement du sujet ? Est-ce suffisant pour justifier le domaine ? Non. (Cf. Féminisme, Polygamie (Lévi-Strauss Claude), Sociologie, Patriarcat)
* Ajout. 11 avril 2017. L’anthropologie peut-elle se libérer du patriarcat européano-centriste colonialiste au sein duquel elle a vu le jour ?

«Sciences» sociales. (Anthropologie) : Discussion en juin 2016 avec une jeune femme conductrice de taxi en Bretagne : «J’ai fait des études d’anthropologie. J’ai arrêté. Depuis je suis devenue chauffeure de taxi. Maintenant, je fais mon anthropologie toute seule. C’est passionnant.»

III. Philosophie :

«Sciences» Sociales (Philosophie) (1) : Combien parmi ceux et celles [enseignant-es de philosophie, écrivain-es sur la philosophie et /ou sur les philosophes, journalistes présentant des émissions de philosophie…] présenté-es comme «philosophes» ont-ils/elles cru bon rectifier cette présentation d’eux mêmes, d’elles mêmes ?

«Sciences» Sociales (Philosophie) (2) : La philosophie peut-elle justifier de sa spécificité, laquelle exigerait que lui fut reconnue son autonomie ?

«Sciences» Sociales (Philosophie) (3) : Penser, c’est donner à penser. Et tout donne à penser… (Cf. Penser)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Birnbaum Jean) : Jean Birnbaum, journaliste, directeur du Monde des livres, auteur, le 11 février 2017, de : «Philosophe de renommée internationale, Étienne Balibar est l’un des rares intellectuels français dont les textes sont traduits et discutés aux Etats-Unis8
Les États-Unis de Trump : la référence pour les intellectuels français ? Qui plus est, pour vanter «l’universel qui exclut» ? (Cf. Homme. Intellectuel. Balibar Étienne)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Castoriadis Cornelius) (1) : Cornelius Castoriadis [1922-1997], auteur de : «À quoi sert la philosophie ? À vous apprendre qu’appeler un chat un chat est une petitio princippii (pétition de principe)».
C’est simple mais (et ?) ça me plait. 9 (Cf. Langage)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Castoriadis Cornelius) (2) : Cornelius Castoriadis [1922-1997], auteur de : «Philosopher, c’est essayer d’être libre dans le domaine de la pensée.» 10 (Cf. Féminisme, Penser, Politique)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Castoriadis Cornelius) (3) : Cornelius Castoriadis [1922-1997], auteur de : «La philosophie ne peut pas fonder une politique - elle ne peut d’ailleurs rien ‘fonder’ du tout. En matière politique, en particulier, tout ce que la philosophie peut dire c’est : ‘si vous voulez la philosophie, il vous faut aussi vouloir une société dans laquelle la philosophie soit possible’.» 11 Facile ? (Cf. Féminisme, Penser, Politique)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Castoriadis Cornelius) (4) : Cornelius Castoriadis [1922-1997], auteur de : «[Ainsi considérée], la politique est un moment et une expression du projet d’autonomie ; elle n’accepte pas passivement et aveuglement ce qui est déjà là, ce qui a été institué, mais le remet en question. Et ce qui est remis en cause peut être ‘la Constitution’ ou un ensemble de lois. Cela peut être aussi les représentations collectives dominantes sur le monde, la société, les vérités ou les valeurs. Dans le deuxième cas, la remise en cause n’est autre que la philosophie dans son sens premier. La création de la politique et la création de la philosophie, en tant qu’expression du projet d’autonomie, vont de pair, comme cela s’est effectivement passé dans l’histoire, en Grèce [du VIIIème au Vème siècle avant J.C] et en Europe Occidentale.» 12 (Cf. Féminisme, Penser, Patriarcat)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Conche Marcel) : Auteur de : «Entre la philosophie et ma femme, je choisirai la philosophie et elle le sait13

«Sciences» Sociales (Philosophie. Einthoven Raphaël) : Raphaël Einthoven, en 2016, dans un émission d’Arte intitulée Philosophie consacrée à Simone de Beauvoir, Comment penser la condition féminine, auteur de : «On ne peut pas comparer un poireau et une tomate» ; «Faire tourner les machines (à laver), c’est quand même bien pratique » ; «Simone de Beauvoir, elle est pour la machine à laver ?» Quel rigolo…14

«Sciences» Sociales (Philosophie. Gavi Philippe) : [L’un des fondateurs de Libération, en 1974], auteur de : «Qui appelle-t-on aujourd’hui un philosophe ? quelqu’un, presque toujours un homme, et ce n’est pas un hasard, qui écrit des choses bien abstraites sur la vie, la pensée, l’histoire des autres. Pour cela, il faut du temps, et beaucoup d’arrogance. Eh bien ! dans une société socialiste, cette capacité de synthèse sera partagée par tous puisque le travail sera organisé de telle manière que tout le monde puisse avoir le temps et la force de réfléchir.» 15

«Sciences» Sociales (Philosophie. Hegel) : Hegel [1770-1831], auteur de : «J’ai vu l’Empereur (Napoléon) - cette âme du monde - sortir de la ville pour aller en reconnaissance : c’est effectivement une sensation merveilleuse de voir un pareil individu qui, concentré ici sur un point, assis sur un cheval, s’étend sur le monde et le domine.» 16 Comment tant de philosophes marxistes ont-ils pu se revendiquer de Hegel, en occultant la signification politique de ce que cette phrase révèle ? (Cf. Politique)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Lefort Claude) : Claude Lefort [1924-2010], auteur de : «Qu’est-ce qu’une interrogation sans frontières, sinon l’interrogation philosophique ?» 17 

«Sciences» Sociales (Philosophie. Rochefort Christiane) : Christiane Rochefort [1917-1998], auteure de : «Je ne sais pas qui a dit […] que la philosophie se fait en partant de zéro et pour tout le monde. […]» 18 …Que dire de plus ? Rien.

«Sciences» Sociales (Philosophie. Rolin Gabrielle) : Sur la quatrième de couverture du livre, peu recommandable, Chères menteuses, Gabrielle Rolin [1927-2013] est représentée avec son chat, suivi du commentaire suivant : «Son chat ne désespère pas de lui apprendre la philosophie». 19 Et puis, l’on découvre ailleurs qu’elle était (notamment) très proche de la revue Commentaire, fondée par Raymond Aron [1905-1983] et qu’elle avait traduit avec Pierre Hassner et Jean-Claude Casanova, La Théorie pure de la politique de Bertrand de Jouvenel. 20

«Sciences» Sociales (Philosophie. Serres Michel) : Michel Serres, auteur de : […] «Le philosophe est généraliste. Il doit passer partout. J'ai essayé de le faire. J'ai eu comme programme cette espèce de tour du monde. […] Mon programme, ma croix - car il est véritablement impossible à faire - a été d'essayer de faire un programme relativement universel. Cette universalité, c'est mon métier. C'est le métier de la philosophie.» […] Puis, plus tard : «Les anciennes appartenances sont mortes, ou à peu près toutes […] Elles sont en train de se déliter. […] La vraie question c'est : ‘Comment créer de nouvelles appartenances ?’ Cà, c'est un problème, une question enthousiasmante qui est notre métier, notre travail. Nous avons à créer de nouvelles appartenances…de nouvelles manières d'associer les individus. C'est tout simple. Mais c'est un travail philosophique extraordinairement intéressant21 En toute modestie… (Cf. Homme «Intellectuel» France. XXème et XXIème siècle)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Stein Édith) : Édith Stein [1891-1943], assistante, en 1918, du philosophe Husserl, alors malade et son épouse étant «sans femme de service», elle s’installe chez eux. Elle écrit à un ami, Roman Ingarden : «Les dix jours pendant lesquels j’ai veillé sur la maison et le malade m’ont naturellement arraché à tout [notamment ses travaux intellectuels] et cela coûte maintenant quelque effort pour retrouver la concentration nécessaire. Soins domestiques et philosophie ne font pas bon ménage.» Et elle poursuit : «Madame Husserl a toutefois constaté que je suis une femme de service tout à fait convenable et que je devrais laisser tomber la philosophie. Mais de nature, j’appartiens pourtant sans hésitation possible à l’espèce des cigales et je préfère de beaucoup laisser quelques braves fourmis veiller sur moi plutôt que de me charger moi-même de ce malheureux côté pratique.» 22 (Cf. Femme. Épouse de)

«Sciences» Sociales (Philosophie. Tchékhov Anton) : Anton Tchekhov [1860-1904], auteur de : «Que le diable emporte la philosophie des grands de ce monde ! Tous les grands sages sont aussi despotiques que des généraux et aussi peu polis et aussi peu délicats qu’eux, car ils sont sûrs de leur impunité. Diogène crachait à la figure des gens sachant qu’il ne risquait rien en le faisant ; Tolstoï traite les médecins de scélérats et fait preuve d’insolence envers les grands problèmes, car il est lui aussi un Diogène qu’on ne peut ni conduire au poste, ni attaquer dans les journaux. Donc, au diable, la philosophie des rands de ce monde ! Elle ne vaut pas toute entière… une seule des jugements de Kholstemer (titre d’une nouvelle de Tolstoï).» 23

IV. Psychanalyse :

«Sciences» Sociales (Psychanalyse) (1) : D’abord se poser la question : en quoi la parole, voire le silence, d’une personne qui n’a souvent d’autre statut que celui que ses pairs lui ont reconnu aurait-elle plus de valeur que sa propre réflexion ?
Par ailleurs, s’interroger sur la raison pour laquelle la question du sexe de l’analyste en relation avec celui de l’analysé-e n’est pas considérée comme méritant d’être centralement prise en compte.
Enfin, réfléchir à la signification de s’«allonger» sur un divan et donc d’emblée accepter un rapport de domination - a fortiori alors que la personne à laquelle vous êtes censée vous adresser ne vous est pas visible. A certes évolué, est souvent récusé - remplacé par le «face à face» - peut certes être critiqué au nom d’une vision jugée caricaturale de la psychanalyse freudienne, celle de ses débuts, mais reste néanmoins l’un de ses péchés originels.
Sans évoquer l’homme Freud et ses relations avec sa femme, sa belle sœur, ses filles, ses sœurs, mortes en camp de concentration, ses ‘analysées’. Et le reste...
Le chapitre que C.G Jung [1875-1961] lui consacre dans : Ma vie m’est, en sus, en lui-même, un jugement plus que suffisant ; y adjoindre néanmoins en sus les appréciations, souvenirs, critiques, jugements de W. Reich [1897-1957]. Et plus encore, ceux de Karl Kraus [1874-1936]. 24

«Sciences» Sociales (Psychanalyse) (2) : A élargi la sphère de la marchandise par l’intégration de ce qui n’en avait jamais fait partie : la parole humaine. A mis un coup d’arrêt aux analyses politiques globalisantes par une légitimation de la recherche de solutions individualisantes. A rabaissé la pensée au niveau du sexe. A re-légitimé les mythes (anciens) dans un monde moderne en ébullition. Pour in fine, proposer, peu ou prou, une même grille de lecture pour chacun-e, sans exigence, ni même si souvent souci de ‘résultat’.

«Sciences» Sociales (Psychanalyse) (3) : En lisant les commentaires critiques des Œuvres autobiographiques de Jean-Jacques Rousseau [1712-1778], publiés dans La Pléiade, je lis : «tendance à la schizophrénie» (p.1819), «disposition bipolaire» (p.1822), «disposition cyclothymique» (p.1696), «cyclothymisme» (p.1679), «cyclothymie» (p.1821), «agoraphobie» (p. 1717, 1822), «phantasmes» (p.1765) … Qu’apportent ces termes, anachroniques par ailleurs, à une meilleure compréhension de Rousseau ? Pour y réponde, il suffit d’établir la comparaison entre ces termes et les descriptions des phénomènes de sa vie tels que Rousseau les décrit, les analyse. 25

«Sciences» Sociales (Psychanalyse) (4) : Une psychanalyse est une recherche de la vérité de sa propre vie. Ou : Une psychanalyse n’est qu’une recherche de la vérité de sa propre vie ?

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Cardinal Marie) : La force du livre Les mots pour le dire 26 de Marie Cardinal [1929-2001] elle telle qu’elle peut se substituer, selon moi, en nettement plus positif, à une psychanalyse. Excellent rapport qualité / prix, donc
- Ce qui est formidable, c’est qu’en dévoilant le processus, en le faisant partager, elle en fait bénéficier celles qui l’ont vécu avec elle. Et peut les en prémunir.
- Ceci dit, il faut dire qu’elle-même reconnaît à un «docteur», à un psychanalyste, sa renaissance. (Cf. Femme. Écrivaine. Cardinal Marie)

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Castoriadis Cornelius) : Cornelius Castoriadis, [1922-1997] - qui fut lui-même psychanalyste - auteur de : «[En psychanalyse] ce qui nous intéresse au premier chef [est] le sujet humain proprement dit, le sujet qui est à la fois le milieu, le moyen et la fin (la finalité) de la cure. Ce sujet n’est pas simplement réel, il n’est pas donné, il est à faire et il se fait moyennant certaines conditions et dans certaines conditions. La fin de l’analyse, c’est de le faire advenir27 C’est faire de l’analyste un démiurge.
- Plus globalement, ses tentatives de lier Marxisme et Freudisme et plus largement de dépasser les ‘oppositions’ entre individu-e et collectif ne me sont jamais parues pertinentes. 28

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Critique) : Joseph Joubert [1754-1824] , auteur de (en1806) : «Pour descendre en nous-même, il faut d’abord nous élever.» 29 Élève effectivement la réflexion et modifie les termes du débat.

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Dolto Françoise) : Françoise Dolto [1908-1988], auteure de : «Chez les filles, l’angoisse de ne pas avoir de pénis est très vite dépassée par la certitude d’avoir bientôt de seins.» 30

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Fantasme) : En quoi un fantasme, conscient ou inconscient, a t-il un quelconque lien avec un désir ? En quoi serait-il légitime (ou non) de le réaliser ? Au delà, que signifie un fantasme ? Aucun-e psychanalyste (pour le peu que je les connais) n’a jamais, pour moi, répondu à ces questions. (Cf. Désir. Freud)

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Freud Sigmund) : Que Freud [1856-1939], ce patriarche Autrichien, bourgeois, égocentriste, autoritaire, peu soucieux de lier psychanalyse et réelle interrogation sociale et politique, «résigné» 31, ce phallocrate en dernière instance, ait pu si longtemps être considéré comme progressiste, voire révolutionnaire (de la pensée !), est l’une des grandes erreurs politiques du XXème siècle. Quelles terribles régressions n’a t-il pas légitimées…

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Freud Sigmund. Fils de son père) : Auteur de : «Malheureusement, mon propre père a été l’un de ces pervers et a été responsable de l’hystérie de mon frère (dont les états correspondent tous à une identification) et de celles de quelques unes de mes plus jeunes sœurs. La fréquence de cette relation me donne souvent à penser.» 32 Freud évoquera, sept mois plus tard, de «graves soucis qui l’ont privé de [sa] jeunesse.» 33 (Cf. Patriarcat. Pères)

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Freud Sigmund. Père de son fils) : Martin Freud, son fils, auteur de : «Je me souviens cependant que quelque temps avant cet incident choquant [avec un ami, Martin, ‘adolescent’, il a, sur la plage, ‘jeté un rapide coup d’œil par le hublot’ sur des jeunes filles dénudées et ‘le maître de plage menace de tout raconter aux parents’], nous avions parlé en famille des bêtes d’élevage et père s’était rendu compte qu’aucun de ses enfants ne savait la différence entre un bœuf et un taureau. «Il faut que je vous parle de ces choses» s’était-il alors exclamé ; mais, suivant en cela la conduite de la majorité des pères, il n’en avait rien fait. Si le maître de plage était venu raconter nos frasques, il aurait peut être été obligé de s’exécuter.» 34 (Cf. Êtres humains. Enfants. Miller Alice, Patriarcat. Pères)

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Inconscient) (1) : Si l’inconscient est l’expression non libérée du refoulé historique, politique, religieux, patriarcal etc…tel qu’intériorisé par chacun-e - en l’occurrence, ici, les femmes - en fonction de l’histoire, en fonction de son histoire, il est donc l’expression refoulée de tous les rapports de pouvoir ayant structuré le psychisme de chacun-e. Dès lors, la meilleure solution pour y voir clair, pour s’en délester, pour s’en libérer, ne serait-ce pas les luttes individuelles et collectives qui les dévoilent ? En ce sens, rien n’est meilleur pour l’équilibre personnel et pour la santé que de découvrir (entre autres…) le féminisme. Et le vivre. (Cf. Féminisme)

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Inconscient) (2) : Si l’on peut concevoir [ce qui relève d’une certaine évidence] que notre identité soit conditionnée par notre substrat infantile, et qu’il soit légitime que la psychanalyse ait pour fonction, pour finalité de le faire advenir à la conscience, il n’est pas juste de penser que ce dévoilement puisse nous permettre de comprendre le monde dans lequel nous vivons. Il peut, tout au plus, nous relier à notre passé, tandis que se maintiennent les rapports de domination (qui structurent notre inconscient) dès lors qu’ils restent inchangés, maintenus dans les limbes de l’histoire. Et se perpétuent.

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Inconscient collectif. Femmes) : L’inconscient collectif des femmes : une béance de la pensée historique. (Cf. Féminisme, «Sciences» sociales. Histoire)
* Ajout. 12 Octobre 2016. Je découvre avec tristesse cette phrase de Françoise Giroud concernant Madame [Henriette] Poincaré [1858-1943] : «Comme souvent les femmes sottes, elle exprimait l’inconscient collectif.» 35 Quelle [double] expression de mépris…

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Jung Carl Gustav) : Carl Gustav Jung [1875-1961], auteur de : «Pour moi, la chose essentielle a toujours été que soit dit ce que j’avais à dire. J’ai le sentiment d’avoir fait ce qui m’était possible. […]» Juste ? En sus, comment interpréter : «que soit dit», sans sujet ? Et que signifie : «possible» (notamment dans l’Allemagne Hitlérienne) ? (Cf. Penser. Vérité) 36

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Kraus Karl) : Karl Kraus [1874-1936] , auteur de : «La psychanalyse est cette maladie de l’esprit dont elle prétend être la thérapie.» La suite - effectivement pionnière - à l’avenant, laquelle ne manque pas, du fait de sa radicalité, d’intérêt. 37

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Lacan Jacques) (1) : Est-il vrai, selon Sollers, que Lacan [1901-1981] aurait dit à des femmes dont il était l’analyste : «Donnez-moi ce que vous avez dans votre sac» ? 38 Si oui, (me) suffit pour déconsidérer et l’homme et sa ‘pensée’ : un exemple parmi d’autres paroles et agissements malhonnêtes, et qui ne sont de mise que dans une secte, malgré les maladroites tentatives, aujourd’hui encore, pour dédouaner les Lacanien-nes de cette accusation.

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Lacan Jacques) (2) : Voici ce que Louis Althusser rapporte concernant Lacan [1901-1981]: «Dans la conversation, il me disait souvent pis que pendre de certains de ses ‘analysants’ et surtout de leurs femmes qu’il lui arrivait d’analyser en même temps que leur mari». 39 Ce qui fut le cas concernant Monsieur et Madame Althusser. (Cf. Homme. Intellectuel. France. XXème siècle. Althusser Louis)

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Lacan Jacques) (3) : Lu dans le livre de Pierre Rey, Une saison chez Lacan [1901-1981] : «Entre temps, rue de Lille, rien n’allait plus. Nos rapports devenaient de plus en plus tendus. Par honnêteté intellectuelle, pour qu’il ne s’imagine pas que je puisse le rouler d’un fragment de son temps, je le prévenais avant la séance que je n’avais pas de quoi le payer. Parfois, il ne bronchait pas. – Oui ? disait-il comme si je n’avais rien dit. La sueur au front, je passais rapidement à autre chose. Au bout de plusieurs semaines, quand les séances dues s’accumulaient, je sentais venir la crise. Les deux premières années, elle éclata à deux ou trois reprises avec une violence qui me terrifia. Avec des mots très durs, Lacan me menaça de mettre fin à ma cure si je ne trouvais pas le moyen de régler mes dettes40
* Ajout. 14 février 2014. Adam Smith [1723-1790], auteur, en1790, dernière édition de sa Théorie des sentiments moraux, de : «Il est très facile de se faire une fausse idée d’une personne en considérant une action particulière ; mais il est presque impossible de se tromper ainsi en considérant sa ligne de conduite générale41

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Prévert Jacques) : On lit dans Choses et autres de Jacques Prévert [1900-1977], ceci : «Bien sûr, ils étaient gentils et bien attentionnés, mais je savais qu’ils me trouvaient curieuse tout en taisant leur curiosité. Des savants bien sûr, mais des hommes ! Et quand ils me parlaient de mon enfance, c’était pour moi des étrangers, des touristes, et le jour où je leur ai dit que si Freud avait été une petite fille, ça désexpliquerait beaucoup de choses, et que, si génial soit-il, il était peut être, malgré tout un peu médicastrateur, ils n’ont pas été contents et très vite, ils m’ont dit que j’étais guérie. Mais le jour où je suis sortie, j’ai plutôt eu l’impression qu’ils me foutaient dehors.» 42

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Reich Wilhelm) : Wilhelm Reich [1857-1957], auteur (notamment) de :
- «Dans le champ de l’hygiène mentale, la grande tâche consiste à remplacer le chaos sexuel, la prostitution, la littérature pornographique et la débauche sexuelle par le bonheur naturel de l‘amour garanti par la société
- «Si les psychanalystes acceptent ces postulatssadisme masculin et masochisme féminin», «fantasme de viol»), c’est qu’ils ne pensent pas au-delà des structures sexuelles rencontrées en grand nombre chez les humains.»
- «L’évaluation habituelle de la sexualité se réfère à sa caricature et sa condamnation est justifiée.» 43 (Cf. Êtres humains. Relations entre. Amour, Pornographie, Proxénétisme, Sexe-s […] )

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Stern Anne-Lise) : Anne-Lise Stern [1921-2013], auteure de : «La psychanalyse concerne les sujets un par un, dans leur particularité. […]» Pour ne pas oublier un essentiel…

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. Psychanalyste) : Quel-le est le/la psychanalyste qui simplement donne au départ d’une analyse les éléments qui permettraient à tout un-e chacun-e, seul-e, de faciliter le passage de l’inconscient au conscient. Et les fondements moraux et politiques de son engagement. Mais, surtout, quel-el est celui / celle qui se serait fait hara-kiri en avançant que l’hypothèse de l’auto-analyse, pourtant mise en œuvre par Freud, était une solution. La meilleure ?

«Sciences» Sociales (Psychanalyse. «Transfert») : Preuve de la réussite de l’opération du pouvoir du [de la] psychanalyste sur son client/patient. [sa cliente/patiente] ? Et le «contre-transfert», son rééquilibrage ?

«Sciences» Sociales (Psychiatrie) : Heureusement, compte tenu notamment de l’absence de réelle clarification entre psychanalyse et psychiatrie, pour sauver du naufrage la psychiatrie, il a existé et existe toujours la psychothérapie institutionnelle et la clinique de Laborde. Un autre monde, que j’ai eu la chance d’approcher (un peu). Par quels processus celle-ci a t-elle si peu perduré ? Quels ont été ses effets sur la psychiatrie, celle qui est pratiquée aujourd’hui ? Comment peut elle renaître ?

V. Sociologie :

«Sciences» sociales. Sociologie (1) : Une sociologie aveugle au patriarcat : une sociologie borgne.

«Sciences» sociales. Sociologie (2) : «À la place de la sociologie, une doctrine des formations de la souveraineté44
- Et : «Au lieu de la ‘sociologie’, une théorie des systèmes de domination.» 45
Oui, mais quelle place alors accorder à l’individu-e ?
- Mais que cette question - certes grossière - puisse même être posée ne récuse t-elle pas le concept même de sociologie…comme celui de «système» d’ailleurs ?

«Sciences» sociales. Sociologie (3) : Cornelius Castoriadis [1922-1997], auteur de : «Même en sociologie, on peut faire beaucoup plus que de la description.» 46 Certes, mais, ce constat - de faible ambition - permet de s’interroger : comment la sociologie peut-elle, théoriquement, méthodologiquement, récuser le fait d’être qualifié-e de «descriptive». Sur quelle spécificité, la sociologie peut elle justifier ses fondements ? Et comment peut-elle faire une place à la diversité des présupposés et des ambitions de ses auteur-es, enfermés qu’ils/elles sont par ailleurs dans un statut dont ils/elles savent le peu de titres de gloire dont ils/elles peuvent se prévaloir ?

«Sciences» sociales. Sociologie (4) : Si la sociologie est, au sens premier, l’analyse, l’étude de, la réflexion sur «les sociétés», alors, sur quels fondements la validité de la parole, de l’analyse d’un-e sociologue aurait-elle une légitimité supérieure à celle prévalant chez quiconque, ‘café du commerce’ inclus ?
- En quoi l’analyse d’un-e sociologue, le fait d’avoir lu des sociologues, de les citer, d’être agrégé-e de l’université, d’être embauché-e par le CNRS confèrerait t-il, aurait-il, de par son seul statut, une valeur sinon supérieure, du moins plus légitime, plus valable que celle de n’importe quelle autre personne, singulière, elle aussi ?
- En quoi «être» sociologue garantit-il rigueur, justesse, pertinence, je n’ose dire vérité, en matière de raisonnement ?
- En quoi «être» sociologue prémuni t-il des paradigmes non remis en cause, des présupposés, comme des engagements, et des blocages [personnels] ?
- Et pourquoi les sociologues sont-ils si souvent auto-exonéré-es des analyses concernant les mécanismes de la reproduction des classes dirigeantes ?
- Il importe d’expliciter que je suis, personnellement, concernée pas cette critique, que j’ai, pendant une partie importante de ma vie, financièrement vécu grâce au salaire que me conférait ce statut, et qu’en tant que statutairement retraitée, je continue à exercer ma liberté d’écrit de ce fait. Pas une analyse, mais nécessaire. (Cf. «Sciences» sociales. CNRS)

«Sciences» sociales. Sociologie (5) : Aucune sociologie - par plus qu’aucun «fait» [fut-il qualifié de «fait social total»], aucune «réalité» (fut-elle qualifiée d’«analyseur de …»] - ne peut, ni ne doit justifier quoi que ce soit. Nul-le ne peut «tirer aucune conclusion» d’aucune recherche sociologique : elle peut, au mieux, aider à réfléchir. Tout argument, au nom de la recherche sociologique, est donc forfaiture. (31 août 2013)

«Sciences» sociales. Sociologie (6) : La sociologie qui enferme l’analyse dans un pseudo réel, lequel est nécessairement atomisé, parcellisé, fragmenté doit alors le créer de toutes pièces, et / ou sur les seuls fondements (considérés comme légitimes) d’écrits antérieurs ou concomitants. Lorsqu’il existe des exceptions, en toute rigueur, elles ne peuvent plus s’intituler sociologiques ; elles doivent rompre avec l’intitulé.

«Sciences» sociales. Sociologie (7) : La sociologie, du fait de ses prémices, interdit l’imagination, l’imaginaire. À ce seul titre, elle est critiquable.

«Sciences» sociales. Sociologie (8) : Ses liaisons dangereuses, sinon rédhibitoires avec l’État et «le marché» lui sont devenues tellement consubstantielles qu’une pensée qui s’affirme progressiste croit bon et pense nécessaire - et positif - d’inclure la prise en compte, sans plus de précaution, de «la société», du «social» dans ses ambitions. À égalité de statut avec l’état et le marché ?

«Sciences» sociales. Sociologie (9) : La sociologie peut avoir pour projet d’aider à comprendre [une fraction de] la société, ainsi que le monde dans laquelle, elle s’insère. Mais elle ne peut revendiquer de particularité car cette recherche de compréhension est le fait de tout un-e chacun-e.
Et ce n’est pas sa «méthode» - qui n’existe pas - qui légitimerait sa spécificité.
Mais ce qui est vrai pour la sociologie l’est aussi pour l’ensemble des «sciences» dites sociales et /ou humaines.
La recherche de «pluridisciplinarité», de «transdisciplinarité» si elle fut conscience ce l’arbitraire des cloisonnements de disciplines, n’en a pas pour autant - et ce n’est pas facile ! - brisé les enfermements qui leur sont consubstantiels.

«Sciences» sociales. Sociologie. Aron Raymond) : Raymond Aron [1905-1983], auteur dans ses Dix-huit leçons sur la société industrielle (1962) de : «Il m’a paru convenable de consacrer cette première leçon à des considérations générales sur la nature de la sociologie. Cette décision ne tient pas seulement à une coutume universitaire à laquelle je veux me conformer (il est normal que les sociologues soient respectueux des coutumes). Elle tient aussi à la nature de la discipline que je dois enseigner. […]» 47

«Sciences» sociales. France. Sociologie. Comte Auguste) (1) : Saviez-vous qu’Auguste Comte (1798-1857], considéré, comme le père de la sociologie, comme celui du «positivisme», fondateur de «la religion de l’humanité» - une nouvelle religion sans Dieu, vouant un culte aux grands hommes et dont il se proclame le grand prêtre - connu pour son amour passionné mais chaste pour Clotilde de Viaux - - avait été marié pendant dix-sept ans avec Caroline Massin ? Concernant son épouse, qui pouvait notamment revendiquer une partie de son héritage, Auguste Comte - qui publiquement vantait les mérites de Clotilde de Vaux et disait tout le mal qu’il pensait de Caroline Massin - avait rédigé une «Addition secrète » à son testament dans lequel il déclara qu’elle avait été prostituée, que leur mariage avait permis de supprimer son nom du registre de la police des prostituées. Un vrai gentleman…Elle aurait fait un procès qu’elle aurait gagné. 48 (Cf. Famille, Hommes. Intellectuels. France, Proxénétisme, Vie-dite-privée)
* Ajout. 1er juin 2015. Lu dans Les idées et les âges d’Alain [1868-1951] dans le chapitre intitulé : Le couple, ceci : «[…] Comte a dit là-dessus l’essentiel, mais il est seul. Hors de deuxième volume de la Politique Positive, qui est la Bible des ménages, je n’ai lu là-dessus que des pauvretés.» 49 (Cf. la suite du raisonnement dans : Penser. Gide André, Famille)

«Sciences» sociales. France. Sociologie. Comte Auguste) (2) : Lu dans le Journal de l’Abbé Mugnier, à la date du 2 septembre 1908 : «[Lors d’un déjeuner chez Madame de Caillavet) Anatole France dit qu’Auguste Comte était fou. Il avait gardé la religion, sauf la partie consolante. Il aimait Bossuet parce qu’autoritaire. Il n’admettait le divorce que dans un seul cas, si l’un des deux avait volé un caisse publique, parce que Clotilde de Vaux s’était séparée d’un mari qui avait commis cette faute.» 50(Cf. Famille. Divorce)

«Sciences» sociales. France. Sociologie. Mauss Marcel) : Marcel Mauss [1872-1950], auteur, dans Fragments d’un plan de sociologie générale descriptive, dans le paragraphe intitulé : Éducation. Instruction de : «[…] Voici comment observer ces différents systèmes d’une même éducation. […] À l’intérieur de chaque société, les éducations se croisent et ne se mêlent pas. Deux divisions fondamentales coexistent et se recoupent : par sexe et par âge. La diversité des éducations par sexe comment à s’effacer chez nous ; ailleurs, elle conditionne tout. La division du travail et des droits, même la différence des idées, des pratiques et des sentiments est infiniment plus marquée entre les sexes qu’elle ne l’est chez nous. Nous sommes sûrs de cette affirmation, quoi que l’étude sociologique de la partie féminine de l’humanité toute entière n’ait pas encore été approfondie d’une façon suffisamment grande et suffisamment spécifique. La division par âge…[…]» 51
Je n’ai pas lu par ailleurs dans le livre d’où est issu cette accablante citation d’autres références à «la division du travail et des droits entre les sexes».

«Sciences» sociales. Sociologie. «Nous») : Comment peut-on, en tant que sociologue, écrire au nom d’un : «Nous», qui ne tolère aucune distance analytique entre «le social», les autres…, et «soi» ?
- Exemples : «Nous sommes loin de l’idée…» ; «nous regardons autour de nous…» ; «nous avons tous parlé…» ; «nous avons eu alors une vision…» ; «ensuite, nous avons vu…» ; «maintenant nous entrons…» ; «nous ne vivons plus…» ; «nous n’acceptons plus…» ; «une telle solution nous semble…» ; «partout, nous voyons…» ; «nous sommes éloignés…» ; «nous avons une vision…» ; «nous pensons…» ; «nous essayons…» ; etc.,… 52 (Cf. Etres humains. Soi, Langage. Genre. «Comme nous disons…», Penser. Nous)

Retour en haut de page
Notes de bas de page

1 Claude Bernard, Introduction à l’étude de la médecine expérimentale. Garnier Flammarion. 318p. 1966, p. 307

2 David Cooper, Psychiatrie et antipsychiatrie. Points Le Seuil. 187p. 1978. p.167.

3 Alice Miller, La connaissance interdite. Affronter les blessures de l’enfance dans la thérapie. Aubier. 246p. 1990. P.12,13

4 Georges Sadoul, Dictionnaire des films. Microcosme. Le Seuil. 383p. 1990. p. 70

5 Cf. Pour prolonger la critique, Cf. Claude Lévi-Strauss, L’anthropologie face aux problèmes du monde moderne. La librairie du XXIème siècle. Éditions du Seuil. 2011. 146 p.

6 Et ce n’est pas le dernier numéro du Bulletin du Mauss (n° 39) intitulé : Que donnent les femmes ? qui invalidera mon appréciation / jugement...lapidaire, certes, mais ce texte n’est pas le lieu d’une telle critique.

7 Françoise Héritier, Le Point, La domination masculine est encore partout. 29 nov. 2007

8 Le Monde, Philosophie. Quand l’universel exclut. 11 février 2017

9 Cornelius Castoriadis. Quelle démocratie. I. Éditions du Sandre. 690p. 2013. p. 686

10 Cornelius Castoriadis. Individu, société, rationalité, histoire. Esprit. février 1988. Repris dans, Le monde moderne. Points. Essais. Éditions du Seuil. 348p. 2000. p.86

11 Cornelius Castoriadis, Nature et valeur de l’égalité, In, L’exigence d’égalité. XXVIII èmes rencontres internationales de Genève. Éditions de la Baconnière, Neuchâtel. 320p. 1982. p.16

12 Cornelius Castoriadis, Héritage et révolution. 1996. Repris dans, Figure du pensable. Points. Essais. Éditions du Seuil. 364p.2009. p.156

13 France Culture, Les racines du ciel. Dimanche 19 juillet 2015

14 Arte, Simone de Beauvoir, Comment penser la condition féminine ? 5 septembre 2016

15 Gavi / Sartre / Victor, On a raison de se révolter. La France sauvage. Gallimard. 378p. 1974. p.102

16 Hegel, Correspondance. Tome I. Lettre à Niethammer. 13 octobre 1806. Gallimard. Tel. 1990. p.114,115

17 Claude Lefort, Maintenant. Libre. N°1. 1977. p.3

18 Christiane Rochefort, Ma vie, revue et corrigée par l’auteur. Stock. 359p. 1978. p.280

19 Gabrielle Rollin, Chères menteuses. Stock. 1978. 180p.

20 Pierre Hassner, En souvenir de Gabrielle Rolin. [1927-2013] Commentaire. 2 / 2013. N° 142. p.391,392

21 France Culture. Les racines du ciel. 15 mars 2015

22 Édith Stein, Correspondance. I. 1917-1933. Cerf-Editions du Carmel- Ad Solem. 767p.2009. p.186 et 189

23 Sophie Lafitte, Tchekhov par lui-même. Écrivains de toujours. Éditions du Seuil. 191p. 1955. p.136

24 Wilhelm Reich, Reich parle de Freud. Petite bibliothèque Payot.2012. 332 p.

25 Jean-Jacques Rousseau, Œuvres complètes. T.I. La Pléiade. NRF. Gallimard. 1986. 1919 p.

26 Marie Cardinal, Les mots pour le dire. Grasset. 1975. 316p.

27 Cornelius Castoriadis, L’état du sujet aujourd’hui. 1986. Repris dans, Le monde moderne. Points Essais. Editions du Seuil. 348p. 2000. p.241

28 Pour les connaître, se référer aux chapitres 8, 9 et 10 du livre de François Dosse, Castoriadis. Une vie. La Découverte. 2014. 532p.

29 Joubert (Joseph), Pensées. Choix et introduction par Georges Poulet. 10/18. 288p. 1966. p.202

30 Françoise Dolto, La cause des enfants. Le livre de poche. 638p. 1985. p. 23

31 Sur l’emploi de ce terme, Cf. Wilhelm Reich, Reich parle de Freud. Petite Bibliothèque Payot. 332 p. 2012. Notamment de la page p. 23 à 94

32 Sigmund Freud, Lettres à Wilhelm Fliess. 1887-1904. 763p. 2006. 8 février 1897. p.294

33 Ibid. 21 septembre 1897. p.336

34 Martin Freud, Freud, mon père. Denoël. 274p. 1975. p.97

35 Françoise Giroud, Une femme honorable (Marie Curie). Fayard. 381p. 1981. p.261.

36 Jung (C-G), Ma vie, Souvenirs, rêves et pensées. Folio. 712 p. 2010. p.356

37 Thomas Szasz, Karl Kraus et les docteurs de l’âme. Un pionnier et sa critique de la psychanalyse et de la psychiatrie. Hachette. 223p. 1985. p.137

38 Jacques Lacan. France Culture. 3 septembre 2011

39 Louis Althusser, L’avenir dure longtemps. Suivi de Les faits. Autobiographies. Stock / IMEC. 356p. 1992. p.178

40 Pierre Rey, Une saison chez Lacan, Robert Laffont, 221p. 1989. p.102

41 Adam Smith, Théorie des sentiments moraux. PUF. Quadrige. 469 p. 2010. p 235

42 Jacques Prévert, Choses et autres. Folio. 265p. 1980. p.254.

43 Wilhelm Reich, La fonction de l’orgasme. L’Arche Éditeur Paris. 299 p. 1967. p.18, 130,152

44 Nietzsche (Friedrich), Fragments posthumes. Œuvres philosophiques complètes. Automne 1887- Mars 1888. NRF. Gallimard. Octobre 1976. p.22

45 Nietzsche (Friedrich), La volonté de puissance. Tome II. Tel Gallimard. 499p. 2004. p. 20

46 Cornelius Castoriadis, Entretien réalisé le 26 janvier 1974 par l’APL (Agence de presse Libération) de Basse Normandie et réécrit par l’auteur. Pourquoi je ne suis plus marxiste. Repris dans, Une société à la dérive. Points. Essais. Éditions du Seuil. 389p. 2011. p.69

47 Raymond Aron, Dix-huit leçons sur la société industrielle, In, Penser la liberté, penser la démocratie. Quarto Gallimard. 1815p. 2005. p. 757

48 Texte établi par Pascaline Gentil, Auguste Comte / Caroline Massin. Correspondance inédite (1831-1851). L’Harmattan. 2006. 326p. Pour plus de précisions concernant les relations d’Auguste Comte de son épouse, on peut se référer à Jean Hamburger, Monsieur Littré (notamment les chapitres VII et IX). Flammarion. 1988. 307p.

49 Alain, Les idées et les âges. Gallimard. 443p. 1927. p.264

50 Journal de l’abbé Mugnier.1879-1939. Le Temps retrouvé. Mercure de France. 639p. 2007. p.180

51 Marcel Mauss, Essais de sociologie générale. Points. Editions de Minuit. 252p. 1971. p.125,126

52 Alain Touraine, Passé et présent du travail. In, Université de tous les savoirs (Sous la direction d’Yves Michaud) Qu’est ce que la société ? Volume 3. Éditions Odile Jacob. 897p. 2000. p. 384,385


Retour en haut de page