Violences des hommes à l’encontre des femmes
 Marie-Victoire Louis

Pourquoi les hommes tuent ils les femmes ?

date de rédaction : 28/04/2014
date de publication : 28 avril 2014
mise en ligne : 28/04/2014
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

Pour masquer leur impuissance
Parce qu’ils ne savent plus faire face

Pour oublier leurs trahisons
Parce qu’ils ne supportent plus les reproches

Pour se venger d’une humiliation
Parce qu’ils sont épuisés d’être méprisée, craints et haïs

Pour prévenir l’autodéfense
Parce qu’ils ont honte d’eux-mêmes et ne peuvent se l’avouer

Pour libérer leur espace
Parce qu’ils ne peuvent se décider à fuir

Pour remplacer une femme par une autre
Parce que, dans une séparation, ils ont trop à perdre

Pour que le supplice de leur violence cesse
Parce qu’ils n’ont d’autre langage que celui des coups

Pour supprimer le corps du délit
Parce qu’une preuve vivante doit disparaître

Pour punir une récalcitrante à leurs ordres
Parce qu’ils s’estiment en droit de se faire eux-mêmes justice

Pour s’absoudre eux-mêmes
Parce que leur sublime à eux, c’est leur ego

Pour s’enrichir, s’approprier un héritage, empêcher sa dispersion
Parce que vivre sur la bête n’est plus possible, ou plus assez rentable

Parce ce qu’ils sont terrorisés d’être abandonnés
Parce que la cruauté est plus aisée que le repentir
Parce ce qu’ils assimilent la vie d’une femme à leur propre abaissement

Parce que la loi leur est clémente
Parce que le rapport coût / avantage en vaut la peine
Parce que la mort de l’autre est la preuve de leur bon droit à la tuer
Parce que c’est si aisément caché, camouflé, couvert, justifié, oublié

Parce qu’ils n’ont pu protéger leur mère de la violence du père
Parce qu’ils ne veulent pas se remémorer, petit garçon, impuissant devant la violence de leur père

Pour ne pas se tuer, ce qu’ils font aussi
Pour obtenir par le meurtre ce qu’ils n’ont pas obtenu par la soumission

Parce qu’une femme, ça ne vaut pas grand-chose

Par haine d’eux mêmes et, pour la masquer, la haine de l’autre

Pour rester seuls maîtres
Dans la mort, comme dans la vie

Ah, j’oubliais ! : ils peuvent tuer aussi, en sus, les enfants, leurs enfants…

1 Remplace le texte en date du 11 avril 2014


Retour en haut de page