Poèmes politiques
 Marie-Victoire Louis

Il est où le féminisme… ?

date de rédaction : 10/11/2012
mise en ligne : 10/11/2012
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

4 novembre 2012

Il est dans la haine, il est dans l’amour
Il est chez les parias et les aristocrates
Il est dans les diplômes et dans une chambre à soi
Il est dans le manque, il est dans le recul, il est dans la distance
Il est chez Thérèse d’Avila, il est chez Isabeau de Bavière  

Il est dans le peuple et dans la bourgeoisie  
Il est dans le célibat, le divorce et l ‘héritage  
Il est dans la simplicité, dans la subtilité, dans la complexité
Il est dans les foyers, il est dans les harems, il est dans les manifs
Il est chez Jane Eyre, Hester Prynne et Lady Chatterley  

Il est dans la vie, il est dans le suicide
Il est à la communale, à la Légion d’honneur
Il est dans les principes, il est dans les détails
Il est dans les hurlements, il est dans les cris, il est dans les silences
Il est chez Isabelle Eberhardt, il est chez Émilie Busquant  

Il est dans le pouvoir et sa contestation
Il est dans le tragique et dans la comédie
Il est dans les prisons, dans les asiles, dans les couvents
Il est dans les désillusions, il est dans l’attente, il est dans l’espoir
Il est chez Madame Bovary, il est chez Anna Karénine  

Il est dans les Lumières, il est dans la religion
Il est dans la courtoisie, il est dans la vulgarité
Il est dans l’acceptation, la responsabilité, le devoir
Il est dans la colère, il est dans la violence, il est dans le néant
Il est chez Damia, chez Bessy Smith et chez Edith Piaf  

Il est dans les rêves et dans le statu quo
Il est dans la résistance, il est dans les refus
Il est dans les tutelles et dans les prises en charge
Il est dans les plaintes, il est dans les pensions alimentaires, il est dans les procès
Il est chez Alexandra David-Neil et chez Lou Andreas Salomé   

Il est dans le vote, il est dans son refus
Il est dans la chasteté, il est dans le plaisir
Il est dans la solitude, la foule et le partage
Il est dans les dentelles, il est dans les broderies, il est dans le point de croix
Il est chez la Princesse Palatine, chez Madame de Maintenon et chez Madame Roland  

Il est dans la pudeur, il est dans la provoc
Il est dans l’irrespect, le dédain, le mépris
Il est dans le refus d’enfant, il est dans la naissance
Il est dans les mœurs, il est dans la morale, et dans leurs transgressions
Il est chez Nadia et Lili Boulanger, il est chez Camille Claudel  

Il est chez les petites filles, il est chez les grands-mères
Il est chez les conductrices de bus et les premières ministres
Il est chez les cancéreuses, les dépressives, les pleines d’allant
Il est chez les prostituées, il est chez les infirmières, il est chez les sans voix  
Il est chez Antigone, il est chez Fantine, il est chez Mère courage  

Il est chez les féministes. Pas toutes
Il est chez les hommes. Rarement



On peut se référer à : « Mais il est où le patriarcat ? », dont il est un prolongement.
http://www.marievictoirelouis.net/document.php?id=776&themeid=814


Retour en haut de page