Poèmes politiques
 Marie-Victoire Louis

De deux choses l’une…

date de rédaction : 04/11/2012
mise en ligne : 04/11/2012
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteImprimer le texteRecommander ce texte par mail

C’est le ciel ou la terre
C’est l’entrée ou la sortie
C’est le fou ou la sage
C’est l’offre ou la demande
C’est Epicure ou Sénèque
C’est blanc ou c’est noir

C’est dieu ou le diable
C’est éros ou thanatos
C’est le chêne ou le roseau
C’est le noble ou le gueux
C’est Brutus ou César
C’est blanc ou c’est noir

C’est le bien ou le mal
C’est le pain ou le vin
C’est la paix ou la guerre
C’est la défaite ou la victoire
C’est Rousseau ou Voltaire
C’est blanc ou c’est noir

C’est l’amour ou la haine
C’est le loup ou l’agneau
C’est le ying ou le yang
C’est l’ordre ou l’anarchie
C’est Montaigne ou la Boétie
C’est blanc ou c’est noir

C’est le vice ou la vertu
C’est le café ou le dessert
C’est le chêne ou le roseau
C’est la théorie ou la pratique
C’est Cinna ou Arlequin
C’est blanc ou c’est noir

C’est ouvert ou fermé
C’est le doux ou le dur
C’est la droite ou la gauche
C’est la raison ou la morale
C’est Marx ou Bakounine
C’est blanc ou c’est noir

C’est le vrai ou le faux
C’est l’âme ou le corps
C’est le bourgeois ou l’ouvrier
C’est le renseignement ou la torture
C’est Hitler ou Daladier
C’est blanc ou c’est noir

C’est la foi ou la loi
C’est la mafia ou le cartel
C’est le travail ou la santé
C‘est le socialisme ou la barbarie
C’est De Gaulle ou Pétain
C’est blanc ou c’est noir

C’est l’amour ou la haine
C’est le plus ou le moins
C’est l’être ou le néant
C’est le passé ou le futur
C’est Keynes ou Friedman
C’est blanc ou c’est noir

C’est le réalisme ou les bisounours, c’est le libéralisme ou la révolution, c’est la police ou l’armée, c’est la troïka ou la faim, c’est la guerre ou le terrorisme, c’est l’islam ou la démocratie, ce sont les frères musulmans ou les salafistes, c’est la laïcité ou la réaction, c’est la liberté de la presse ou la censure, c’est le bon vote ou la fin de l’euro, c’est le nucléaire ou les lampes à huile, c’est la rigueur ou la relance, c’est l’intérêt privé ou l’intérêt général, c’est la compétitivité ou la fin des haricots, c’est la tyrannie d’un dictateur ou celle des foules, c’est nous ou les extrêmes….

C’est ton pays ou le mien
C’est ta peur ou la mienne
C’est ton emploi ou le mien
C’est ta dette ou la mienne
C’est ton salaire ou le mien
C’est ta famille ou la mienne
C’est ton pouvoir ou le mien

C’est ta richesse ou ma pauvreté

C’est ta vie ou ma mort
C’est toi ou c’est moi
C’est lui ou c’est elle…

Remplace le texte daté du 24 octobre


Retour en haut de page